Fabien Frémin

Fabien Frémin

Maraicher Bio Localisation : Fabien Frémin Les Mureaux

L'exploitation

Fabien Frémin est arboriculteur de père en fils. Avec sa femme Aurélie, il pratique le maraîchage diversifié sur environ 10 hectares dans les Yvelines. Leur ferme a failli disparaitre lors de la construction du circuit de Formule 1 de Flins en 2010. Un long combat leur a permis de poursuivre leur activité pour notre plus grand plaisir!

Le savoir-faire

Fabien et Aurélie pratiquent l'agriculture biologique et proposent plus d’une soixantaine de variétés différentes sur l’année.

Interview

Depuis quand êtes-vous implanté dans les Yvelines ?

Je suis arrivé sur ces terres en 2008. A l’origine, elles appartenaient à la ville de Paris puis il y a eu un appel à candidature de la Safer, et la mienne a été acceptée pour 10 hectares. Malheureusement il y a eu un projet de construction de circuit de Formule 1 sur ces mêmes terres donc je n’ai pas pu commencer mes cultures directement. J’ai attendu 2 ans avant de vraiment pouvoir m’installer, mais cela valait le coup !

Vous pratiquez l’agriculture biologique pour tous vos produits. Qu’est-ce qui a motivé ce choix de votre part ?

J’ai fait une école d’ingénieur en horticulture en Suisse. L’agriculture biologique est plus intéressante au niveau de la technique, c’est plus compliqué. Il y a une réelle logique derrière et un travail d’anticipation important. Nous avons d’ailleurs un conseiller technique dans l’agriculture biologique pour nous aider à résoudre certains problèmes et à changer de technique en fonction des cultures.

J’ai aussi choisi de faire de l’agriculture biologique car j’ai déjà été confronté, pas personnellement, aux effets nocifs des pesticides sur la santé humaine. Cela a été une grande motivation pour moi.

Vous avez une gamme de produits très importante d’ailleurs !

Oui, la diversification est très importante lorsque l’on pratique l’agriculture biologique. C’est très risqué de ne produire qu’une seule culture, car en cas de maladie, il n’y a rien pour rattraper le coup derrière ! C’est aussi indispensable pour éviter les maladies.

Avez-vous des projets futurs pour votre exploitation ?

Oui, j’aimerais acquérir 20 hectares de plus et développer l’arboriculture avec mon frère. Produire des poires, des pommes et des prunes pour assortir le tout à mes légumes !

Légume feuille

  • 10€ / kg
  • 250g

Légume racine

Légume fruit

  • 7,9€ / kg
  • pièce