Huilerie Avernoise

Huilerie Avernoise

Agriculteur Localisation : Huilerie Avernoise Avernes

L'exploitation

Depuis 1750, la famille DUVAL exploite la ferme familiale à Avernes en plein cœur du Vexin, au Nord-Ouest du bassin parisien. Au départ ferme céréalière, Stéphane DUVAL s’installe en 1998 et crée une nouvelle activité en 2005 avec l’huilerie, créant des huiles alimentaires à partir des graines de l’exploitation. L’huilerie Avernoise propose de l’huile de colza, de tournesol, de sésame mais également de caméline, l’une des huiles les plus riche en oméga 3. Toutes les huiles de Stéphane sont produites de manière artisanale, ce qui leur confère ces saveurs uniques.

Le savoir-faire

Les huiles de Stéphane sont produites en 1ère pression à froid et ce à partir de graines cultivées sur place, à l’exception du sésame. La fabrication des huiles comprend 3 étapes : le pressage, la décantation (environ 20 jours) et la mise en bouteille. Produites de manière artisanale, ces huiles ont un goût plus prononcé que les huiles industrielles et sont donc à utiliser en plus petite quantité.

Interview

Stéphane, pouvez-vous nous expliquer le processus de fabrication de vos huiles ?

Tout d’abord, il faut savoir que pour 1 litre d’huile, il faut environ 3 kilos de colza, ce qui représente environ 10 m2 de culture. Par an nous écrasons 20 tonnes de colza, 8 tonnes de tournesol, 5 tonnes de sésame et 4 tonnes de caméline. La fabrication des huiles comprend 3 étapes : le pressage, la décantation (environ 20 jours) et la mise en bouteille.

Nos huiles sont toutes produites en 1ère pression  à froid, ce qui signifie que notre huile sort à moins de 40° et n’est issue que de la graine. Ce procédé permet d’avoir des huiles aux propriétés et aux saveurs préservées. Le reste de la graine est transformé en tourteau de colza et sert de nourriture aux vaches laitières.

La production de votre huile de sésame grillé diffère quelque peu de la fabrication de vos autres produits. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Bien sûr. Malheureusement, le climat du Vexin n’est pas propice à la culture du sésame, nous sélectionnons une graine de qualité qui vient d’Afrique. Nous procédons nous même à la torréfaction de la graine. Elle se fait à quelques kilomètres d’ici, dans un torréfacteur que nous avons acheté et que nous partageons avec une autre exploitation. Nous torréfions par lot de 20 kilos les graines de sésame qui seront ensuite rapportées dans notre huilerie.

Quels sont vos projets ?

La demande est grandissante. Nous devons donc adapter nos productions, notamment  accroître la taille de nos parcelles de caméline.

Vous remporter un fort succès auprès des consommateurs. Avez-vous également remporté des prix pour vos huiles ?

Oui, nous avons été médaillé lors de nos participations en 2008, 2009, 2010 et 2011 au concours des huiles du monde organisé par l’Agence pour la Valorisation des Produits Agricoles. Ce sont de belles médailles qui récompensent l’implication et le travail de toute une équipe.

Vous proposez également de la farine de blé  blanche et complète ?

Effectivement, nous proposons deux types de farine à partir du blé tendre produit sur l’exploitation : une farine de blé blanche et une farine de blé complète. Nos farines sont écrasées sous meule de pierre. La farine complète est passée dans un tamis pour obtenir une farine de blé blanche débarrassée du son de blé.

Un petit conseil pour les clients du comptoir local ?

Il est nécessaire de conserver les huiles à l’abri de la lumière afin d’éviter le rancissement dû au phénomène d’oxydation.