Ferme de Grand'Maison

Ferme de Grand'Maison

Agriculteur Localisation : Ferme de Grand'Maison Lumigny-Nesles-Ormeaux

L'exploitation

Anne et Pascal Seingier sont des agriculteurs passionnés. Ils produisent diverses cultures dont des pommes de terre, des asperges, du blé et du seigle et fabriquent de manière artisanale de l'huile de colza. Ils sont très engagés dans la protection de l'environnement et dans l'utilisation des énergies renouvelables.

Le savoir-faire

La famille Seingier milite pour une utilisation parcimonieuse des intrants. Son objectif est de lier la qualité des produits et donc le bien-être du consommateur avec celui du producteur. Dans la continuité d'une démarche d'agriculture raisonnée, une partie des cultures est certifiée BIO depuis 2014.

Interview

Depuis combien de temps êtes-vous à Lumigny ?

Cette exploitation de 125 hectares appartenait à mon grand-père en 1927 puis à mon père en 1959. Nous nous sommes ensuite installés en 1985. Au départ il y avait des vaches laitières puis nous avons arrêté cette activité en 1991 car cela incommodait les villageois qui vivaient autour de l’exploitation. Nous nous sommes donc concentrés sur la culture de légumes et céréales. Nous cultivons 14 plantes différentes, dont une partie en BIO qui s’étend sur 38 hectares depuis 2011.

14 cultures, c’est beaucoup ! Comment faites-vous pour gérer tout cela ?

C’est important de diversifier ses cultures lorsque l'on fait du Bio car cela évite les maladies. Nous sommes deux à nous occuper de l’exploitation mais nous sommes très bien organisés grâce au groupement d’employeurs. Nous nous entendons très bien avec les agriculteurs voisins donc nous partageons tout le matériel nécessaire mais aussi le personnel. Nous engageons 4 salariés permanents qui tournent sur les 10 fermes. C’est une aide indispensable pour nous !

Vous êtes aussi très engagés dans l’utilisation des énergies renouvelables.

Oui, nous chauffons notre maison et celles de 10 voisins grâce à l’énergie biomasse. Nous utilisons pour cela des grains ergotés.

Vous produisez également de l’huile de colza. C’est une fabrication artisanale ?

Oui exactement. Pour produire cette huile nous avons une presse et un moteur électrique qui fait tourner une vis sans fin. La graine de colza tombe dans la vis sans fin et est ensuite emmenée sur une petite pastille en fer très solide sur laquelle les graines s’écrasent les unes contre les autres. Cela produit de l’huile et l’échauffement des graines les unes contre les autres génèrent de la chaleur. La matière sèche quant à elle, continue sa course et donne du tourteau pour nourrir les animaux, qui est une huile insaturée, instable à la cuisson et donc déconseillée pour la consommation humaine.

Nous ne chauffons la machine que lorsque nous la mettons en marche. C’est ensuite l’échauffement des graines qui entretient cette chaleur et c’est cela qui donne la pression à froid. C’est important car cela rend l’huile de colza plus digeste surtout lors de la cuisson.